02 juin 2008

Mai 68

Les évènements de Mai68 ont marqués le monde entier. Ils sont caractérisés par une vaste révolte spontanée  de nature culturelle, sociale ainsi que politique. On se révolte contre De Gaulle, on veut interdire d’interdire. Comme les jeunes l’écrivaient sur des pancartes, « Être progressiste consiste à lancer des pavés, être anarchiste consiste à les envoyer le plus loin possible avec précision ». Les évènements sont principalement déclenchés par des étudiants ainsi que des ouvriers mais il s’étend partout dans le monde, dans n’importe quel secteur.

2 mai 1968

Un groupe de militants d’extrême gauche, Occident, viennent mettre le feu dans un local de la Sorbonne, une prestigieuse université en France. Les étudiants en lettres, qui sont touchés et attaqués, annoncent que le lendemain, soit le 3 mai 1968, il y aura une rencontre étudiante. Le mot se passe, tous les élèves s’arment de ce qu’ils peuvent trouver, ils vont même a avoir des ententes avec des compagnies ayant des bulldozers, au cas où ils en auraient besoin. Les cadres de l’école veulent suspendre les cours mais ils ne le feront finalement pas. Cela va être la cause des grandes émeutes du lendemain. 

3 mai 1968 :

Lors de la journée du 3 Mai 1968, la Sorbonne, est occupée par de nombreux manifestants. Le gouvernement, craintif d’avoir une révolte étudiante, envoi beaucoup de police. Plusieurs centaines d’étudiants sont arrêtés, dont le chef du groupe syndical étudiant. Suite à cela, les étudiants réagissent très mal et font de violentes manifestations dans Paris contre les forces de l’ordre. On lance des pavés et on a une peine de prison. Ensuite, de nombreux slogans apparaissent tel que « Interdire d’interdire », «Soyons réalistes, demandez l’impossible! », « L’imagination prend le pouvoir », « Désirer la réalité, c’est bien. Réaliser ses désirs, c’est mieux! », et plusieurs autres.

27 mai 1968

L’accord de Grenelle est finalement signé, accord que Pompidou souhaitait faire au plus vite. Cet accord signé à sept heures du matin rassure un peu la France qui est complètement dans l’anarchie, sans essence ni téléphones. Un fait impressionnant de la journée, l’assemblée générale rejette l’accord de poursuivre les grèves. Et en fin de journée, une rencontre est organisée au centre Charléty, entre plusieurs partis contres tels que  UNEF, CFDT, FEN ainsi que quatre partis d’extrême gauche. Le lendemain, on propose un gouvernement temporaire étant donné tous les évènements du moment.

Posté par Lexy_sucette à 19:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mai 68

Nouveau commentaire